jeudi 14 septembre 2017

Codex Alera, T6 (VO)

For Gaius Octavian, life has been one long struggle. Battling ancient enemies, forging new alliances, and confronting the corruption within his own land, he became a legendary man of war and leader of men—and the rightful First Lord of Alera.

Now, the end of all he fought for is close at hand. The brutal, dreaded Vord are on the march, using fear and chaos to turn the Alerans against one another, and forcing those who will not submit to flee to the outer reaches of the realm.

Perhaps for the final time, Gaius Octavian and his legions must stand against the enemies of his people. And it will take all his intelligence, ingenuity, and furycraft to save their world from eternal darkness...

Roman
Tome 6 non traduit en français
500 pages


** ** ** ** ** ** **

Enfin, le dernier tome de cette série qui m'aura énormément surprise !

Avec le recul complet, je dirais que les premiers tomes m'ont tout simplement séduite, puis, avec le temps, le tout a commencé à s'essouffler, surtout du côté de la façon de raconter de l'auteur. Du coup, on commence à remarquer les petits détails qui tuent : les répétitions, les explications trop nombreuses, les incohérences, l'histoire qui s'allonge de détails non nécessaires, etc. Du coup, quand bien même ce dernier tome apporte une conclusion satisfaisante (et puis une conclusion c'est important!), je garde ce sentiment que la fin était moins bien que le début, ce qui est un peu dommage.

Toutefois, je suis ravie d'avoir découvert cette série et de l'avoir dévorée, car oui c'est le mot ! Elle cache bien son jeu et on peut râler sur les petites choses qui finissent par clocher, on est forcément addict à cette histoire simple mais tellement bien rythmée !

Un dernier tome en demi-teinte donc, car la série s'essoufflait déjà un peu et aussi car on commence à déceler pas mal de redondances, de longueurs et d'erreurs de l'auteur, mais qui apporte une conclusion plus que satisfaisante à l'histoire générale. J'ai passé un super moment avec nos héros et je recommande vraiment !


3.5/5
.....

Et vous, vous l'avez lu ?
Quel est votre avis ?

Si vous voulez découvrir ce livre audio via l'offre d'essai Amazon, 
N'hésitez pas à cliquer sur l'image de gauche, ou sur celle de droite si vous êtes déjà membre premium.


    

jeudi 7 septembre 2017

Le comte de monte cristo, tome 2


Au début du règne de Louis XVIII, Edmond Dantès, marin, second du navire Le Pharaon est accusé à tort de bonapartisme et enfermé dans une geôle du château d'If, sur l’île du même nom, au large de Marseille. Après quatorze années, il réussit à s’échapper et s’empare du trésor de l’île de Monte-Cristo, dont l’emplacement lui a été révélé par un compagnon de captivité, l’abbé Faria. Devenu riche et puissant, il entreprend, sous le nom de « comte de Monte-Cristo », de se venger de ceux qui l’ont accusé ou ont bénéficié directement de son incarcération pour s’élever dans la société.

Roman
985 pages
(Lu en Audio)

** **
Plus
Style agréable, Plume entraînante
Répliques épiques !
Ambiance du livre
Profondeur des personnages
La fin

Moins
Quelques longueurs
** **


Voici ce 2e tome tant attendu !

Eh bien, je suis de nouveau sous le charme, tout simplement ! C'st définitivement mon roman préféré de Dumas, des deux que j'ai lu du moins, en cela qu'il allie humour, noirceur, profondeur, style, et j'en passe.

Sans spoiler, ce tome est plus sombre que le premier, pas pour notre personnage principal mais pour ceux qui devront subir sa vengeance. Et, à chaque fois qu'il s'assombrit, on a mal pour lui et avec lui. Mais, à ma grande surprise, ça ne devient jamais malsain. Une vengeance en particulier était un peu dure, mais du reste, j'avais vraiment peur que ça devienne trop, mais non. C'est plutôt bien distillé, jamais pas assez jamais trop et, pour mon pauvre coeur sensible, je trouve que c'est un énorme plus dans une histoire de vengeance !

De plus, l'auteur nous laisse sur une belle morale à la fin, encore que certaines notions ou vertus de ce temps peuvent nous paraître distantes voire inexactes, mais cela ne gâche en rien le plaisir de lecture de cet ouvrage que je recommande à tous et en tous temps ! C'est vraiment un classique qui n'a pas vieilli !

Sans tergiverser, j'ai adoré ce tome 2 et je le classe dans mes meilleurs lectures, car, il faut le dire, Dumas a vraiment une plume et une façon de raconter qui m'a séduite. Il m'a rappelé Maurice Druon et les rois maudits, tout en allant beaucoup plus loin dans son développement des personnages. Je suis donc ravie d'avoir lu ces quelques pages (2000 en tout quand meme, lol), et c'est avec plaisir que je lirai d'autres ouvrages de l'auteur. Honnêtement, c'est vraiment un livre super qui n'a pas pris une ride depuis ! En plus, je trouve que la version audio lui redonne une nouvelle jeunesse voire une dimension supérieure. Foncez !


5/5
.....

Et vous, vous l'avez lu ?
Quel est votre avis ?

Si vous voulez découvrir ce livre audio via l'offre d'essai Amazon, 
N'hésitez pas à cliquer sur l'image de gauche, ou sur celle de droite si vous êtes déjà membre premium.


    

mardi 5 septembre 2017

La 5e Vague, T3


1re vague : Extinction des feux.
2e vague : Déferlante.
3e vague : Pandémie.
4e vague : Silence. 
À l'aube de la 5e vague...

Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis d'abord par les Autres, et maintenant par eux-mêmes.
En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime : sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.


Roman
420 pages
(Lu en Audio)

** **
Plus
Style agréable et poétique, Plume entraînante
Le personnage de Ringer
L'explication au coeur de l'histoire

Moins
Des dialogues à n'en pas finir, trop de longueurs
Le personnage de Cassie
Une partie de la fin pas très logique, selon moi
** **


Voici ce dernier tome que j'attendais depuis longtemps...

Eh bien, déjà, nous retrouvons la même plume entraînante dans ce tome, à ceci près qu'il commence à y avoir beaucoup de personnages à suivre avec le "Je". Autant suivre 6 personnages en discours indirect libre (3e personnage) ne me dérange absolument pas (j'adore d'ailleurs avoir plein de persos à suivre), autant à la première personne, ça me perturbe. Toutefois, cela n'enlève rien à l'excellent style et rythme de l'auteur.

Ensuite, vous devez vous souvenir qu'au contraire de la grande majorité, j'avais préféré le tome 2 à cause du personnage de Ringer, qui y prenait beaucoup de place. Eh bien, ici, nous retrouvons Cassie et Evan, au même titre que Ringer et Zombie, et même Ben. Comment dire que sur les 5 personnages, je n'en apprécie qu'un... du coup, la plupart du temps, je lisais en mode rapide pour arriver sur Ringer, car personnellement, excepté peut-être Ben, tous les autres persos ne m'intéressent pas. Mais, de nouveau, cela reste subjectif.

De façon plus objective, ce tome est bien rythmé, avec les quelques dernières révélations et beaucoup d'action (peut-être même un peu trop si on juge leur pertinence). Globalement, je ne me suis pas ennuyée pour un sou, mais j'ai eu du mal à accrocher comme avec le tome 2. J'attendais constamment la fin. Et, lorsqu'elle est arrivée, oui je dois dire que j'ai aimé le texte, sa fluidité, sa logique, son message, mais... si quelqu'un pouvait m'expliquer pour quelle raison "La nouvelle humanité" (no spoil - ceux qui ont lu comprendront) doit y passer pour sauver "l'humanité", j'avoue que ça m'aiderait beaucoup, car je n'ai pas compris le sens de cette action. Vraiment. Sans compter que la fin est une fin sans fin et que sans cette action précédente que je n'ai pas compris, eh bien je crois qu'elle aurait eu plus de poids pour moi.

Bref, je n'ai que moyennement apprécié ce tome 3, qui ne m'apporte que la satisfaction de connaître la fin. Malheureusement pour moi je n'avais accroché jusque-là qu'à un personnage et devoir lire le point de vue intime de 4 autres que j'apprécie moins n'a pas été de tout repos. De plus, je n'ai pas compris l'utilité d'un évènement essentiel de la fin, ce qui m'a retiré le dernier attrait que j'aurais pu avoir, car, il faut le dire, la fin est racontée de façon très poétique et avec une morale imparable et bien menée. Ravie donc d'avoir lu la fin mais très mitigée sur cette conclusion...


2.5/5
.....

Et vous, vous l'avez lu ?
Quel est votre avis ?

jeudi 31 août 2017

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers



Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais... C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers.


Roman
359 pages
Lu en Audio (EN)





** ** ** ** ** **
Voici un ouvrage que j'ai ajouté dans ma pile à lire suite à de nombreux avis excellents sur la toile il y a quelques mois de cela, notamment sur un blog que je suis très régulièrement "Les lectures de marinette". 

Après lecture, mes impressions sont un peu partagés sur le sujet. 

J'ai trouvé l'histoire très belle, la morale aussi, les personnages, l'ambiance et la conclusion surtout. La façon dont l'auteur retranscrit les émotions de ces adolescents paumés (et mexicains, lol) est bien réussie, authentique je pense. La rencontre, les questions, les échanges, tout donne l'impression d'y être alors je dis chapeau. Mais c'est surtout la conclusion qui m'a plu (non pas qu'elle soit surprenant mais juste très bien amenée) : c'est une belle leçon de vie et je n'ai pu réprimer un sourire en écoutant les dernières lignes.

Toutefois... c'est long. J'ai rarement senti 350 pages aller aussi lentement. L'histoire met un temps à s'installer et il ne se passe pas grand-chose pendant longtemps. Il y a tout plein de passages dont je n'ai réellement pas compris l'utilité alors que certains, bien que mous, étaient utiles, nécessaires pour donner de la puissance au cours de l'histoire et surtout à sa conclusion. Ce point a eu un certain poids dans l'ensemble et j'avoue que je ne suis pas certaine que j'aurais été jusqu'au bout si je ne l'avais lu en audio. D'autant plus que le rythme est très inégal. On n'arrête pas d'osciller entre moments de flottement et quelques pics d'intérêts. Je reste toutefois ravie d'avoir découvert cette histoire un peu hors du temps, qui ressemble à beaucoup d'autres contemporains YA pour adolescents, sans totalement y ressembler.

En conclusion, voici un roman que j'ai apprécié au final pour son authenticité, sa conclusion et sa morale, bien que de nombreuses longueurs l'habitent et auraient gagné à fluidifier le texte (selon moi). Heureusement, je l'ai lu en audio aussi ai-je eu la chance de ne pas l'abandonner trop tôt, ce qui aurait été le cas si j'avais lu en papier tant l'histoire met du temps à démarrer. Je suis dans tous les cas ravie de cette lecture, qui, malgré tout, touche.


3.5/5
.....

Et vous, vous l'avez lu ?
Quel est votre avis ?

mardi 29 août 2017

La Selection, T4



Il y a vingt ans, America Singer est entrée dans la sélection et a gagné le cœur du prince Maxon. Maintenant le temps est venu pour la princesse Eadlyn de suivre les traces de ses parents en ayant sa propre sélection. Eadlyn ne s'attend pas à ce que sa sélection soit aussi belle que celle de ses parents. Mais, alors que la compétition commence, elle découvre que trouver son propre bonheur n'est peut-être pas aussi difficile qu'elle le croyait.


Roman
410 pages
Lu en Audio (EN)




** ** ** ** ** **
Voici une suite, ou plutôt une seconde série dans la série, que je n'étais pas pressée de lire, de peur d'être positivement déçue. LOL. Mais je dois avouer, la couverture a eu raison de moi, de même que toutes les remarques que j'ai pu lire sur le fait que ce livre était féministe - ou parfois, son opposé. Curieuse et engagée sur le sujet comme je suis, j'ai foncé.

Je dois dire une chose : dès le début, j'ai senti que le personnage de Aedlyn, femme indépendante ou non, n'allait pas me plaire, et j'en ai eu peur pour la suite. Toutefois, je dois avouer que l'auteur a bien géré son évolution et son image. Oui, elle était un peu égoïste au début, mais j'ai apprécié que ce ne soit pas lié à son côté féministe mais plutôt à d'autrs facettes de sa personnalité. De plus, il est positif qu'elle se rende compte de ses erreurs pas trop tard dans l'histoire. Mieux, elle agit pour les corriger, ce qui est positif et appréciable. Par moments, elle agace, mais ça reste très ponctuel, aussi cela ne m'a pas dérangée.

Autrement, c'est bien écrit comme d'habitude et ça fait toujours plaisir de revoir les personnages de la première trilogie. L'intrigue principale est toujours aussi simple : c'est principale une romance, encadré dans un cadre dystopique. J'ai apprécié aussi quelques individus parmi les sélectionnés et cela n'a pu que m'aider à apprécier ce tome, qui se finit plutôt correctement et donne envie de connaître le fin mot de l'histoire. J'avoue avoir une préférence pour un des sélectionnés, mais une petite voix (celle de l'auteur qui voit des signes) me dit que ce ne sera pas lui... Je fais donc mon deuil, lol.

Un tome 4 inattendu qui nous replonge dans l'univers de la Sélection et que j'ai bien apprécié. Quelques éléments féministes mais pas trop, une héroïne paumée mais qui apprend de ses erreurs, le retour de nos personnages préférés de la première trilogie, des personnages masculins hauts en couleurs, voici ce qui constituent ce joli bouquin. J'espère que la suite (et dernier tome) sera à la hauteur de ce tome 4.



4/5
.....

Et vous, vous l'avez lu ?
Quel est votre avis ?

jeudi 24 août 2017

Les quinze premières vies de Harry August

Harry August se retrouve sur son lit de mort.

Une fois de plus.

Chaque fois qu’Harry décède, il naît de nouveau, au lieu et à la date exacts auxquels il est venu au monde la première fois, possédant tous les souvenirs des vies qu’il a déjà vécues. Peu importent ses actions ou ses choix, le processus est toujours le même. Harry ne sait comment ni pourquoi, seulement qu’il en existe d’autres comme lui.

Alors qu’arrive la fin de sa onzième vie, une petite fille apparaît à son chevet. « J’ai bien failli vous rater, Docteur August, dit-elle. Je dois vous transmettre un message, passé d’enfant à adulte, d’enfant à adulte, à travers des générations depuis mille ans dans le futur. Le voici : « Le monde se meurt, et nous ne pouvons rien y faire. À vous de jouer. » »

Voici l’incroyable histoire d’Harry August, de ce qu’il a fait, de ce qu’il va faire, et comment il va essayer de sauver un passé qu’il ne peut changer, et un futur qu’il ne peut accepter.


Roman
570 pages
(Lu en Audio)

** **
Plus
L'ambiance et les voix du livre audio
Le thème du livre

Moins
La façon dont c'est traité
L'intrigue et le suspens sont manquants
La finalité
Les longueurs
** **


J'ai commencé ce roman sur la recommandation d'une amie, et aussi parce que le thème m'intriguait. Cela me faisait à Benjamin Button, dans un autre style, alors j'ai foncé.

Et, au vu de la voix et des qualités du narrateur, les choses ont plutôt bien commencé. Toutefois, il faut le dire, ça n'a pas duré longtemps. 

Dès le début, on se demande où va exactement l'auteur. Quelle est l'histoire qu'elle nous raconte ? Au fil des pages, la question se maintient, car on déblatte beaucoup, sans but apparent. Le personnage vit, vit encore, encore et encore, mais quelle est la finalité de tout ça ? Heureusement, le narrateur aide à supporter les longueurs qui sont multiples et répétitives, jusqu'au point où on frôle un semblant d'intrigue.

De là, on commence à toucher à l'existence d'une société, d'un fonctionnement, d'un sens à tout ça. Puis, un agenda se crée, un but au personnage... et croyez-moi ou non, ce livre se met à ressembler de plus en plus à un thriller mêlé d'une histoire de vengeance (essentiellement) et/ou de protection d'un "monde". Je ne m'attendais vraiment pas à ça en lisant le résumé, et c'aurait pu être positif, mais non, ça ne m'a pas intéressée.

J'ai poussé la curiosité jusqu'au bout, car je voulais à tout prix comprendre la finalité, capable sur ce genre de thème de relever le tout, de nous étonner au plus haut point. C'est déjà arrivé, alors j'ai gardé confiance. Mais ce ne fut pas le cas. La fin m'a finalement semblé être ce qu'il y avait de moins intéressant dans le livre, ce qui diminue l'ensemble à mon sens. Car, à mon sens, il y a un raté sur la présentation de l'ouvrage, qui n'est ni plus ni moins qu'un thriller fantastique, qui apporte un lot d'actions ainsi qu'une fin suffisant(es) à un thriller et non à un roman portant sur la "réflexion". Et les thrillers ne sont pas mon genre favori. Mais je n'aurais pas pu le deviner à la couverture + résumé. Donc, malheureusement, ça ne l'a pas fait pour moi.

Pour les fans du genre, il y a tout de même de l'action dans cet ouvrage (dans la 2e partie, la 1ère est très lente), pas mal de situations en mode "films d'espion", et un grosse pincée d'irréalisme qui apporte sa touche de concordance avec ce genre d'ouvrages. Je pense donc que ça plaira vraiment aux fans des livres dans le genre "Mission impossible".

En conclusion, un ouvrage qui peut tromper à sa présentation. Il s'agit en réalité d'un thriller (voire policier) fantastique, capable de plaire aux fans du genre car il contient pas mal d'action et de suspens sur la fin, à ceci près qu'il faut passer beaucoup de longueurs tout au long du roman. Personnellement, je m'attendais à autre chose et j'en ai été déçue. La fin n'a pas non plus rattrapé le tout, au contraire. À vous donc de vous faire votre avis dessus.


1/5
.....

Et vous, vous l'avez lu ?
Quel est votre avis ?

mardi 22 août 2017

Codex Alera, T5

Tavi of Calderon, now recognized as Princeps Gaius Octavian and heir to the crown, has achieved a fragile alliance with Alera's oldest foes, the savage Canim. But when Tavi and his legions guide the Canim safely to their lands, his worst fears are realized.

The dreaded Vord - the enemy of Aleran and Cane alike - have spent the last three years laying waste to the Canim homeland. And when the Alerans are cut off from their ships, they find themselves with no choice but to fight shoulder to shoulder if they are to survive.

For a thousand years, Alera and her furies have withstood every enemy, and survived every foe.

The thousand years are over…


Roman
Tome 5 non traduit en français
384 pages
(Lu en Audio et en VO)


** ** ** ** **
Après 4 tomes absolument majestueux, on attaque un T5, qui n'a malheureusement pas été traduit en français.

Et la première chose que je constate est que, bien que la narratrice audio soit toujours aussi excellente, la série commence à s'essouffler. Parce que c'est bien la première fois depuis le début que je constate de vraies longueurs dans le scénario. Bien sur, c'est toujours aussi intéressant mais il manque quelque chose. Un peu de punch, de "nouveauté". La guerre commence à s'allonger je crois, car même si l'auteur se renouvèle et apporte quelques éléments imprévus, on sent qu'on a perdu une partie de la flamme et qu'on attend que la conclusion...

Mais ce n'est que l'avant-dernier tome, aussi je m'accroche. Et globalement, malgré tout, j'ai tout de même passé un bon moment. Il était juste moins bon que pour les tomes précédents. Cependant, l'auteur s'est rattrapé sur la fin... qui est juste... wow, je ne m'y attendais pas ! Du coup, j'ai très envie de lire la suite :-)

Une série de fantasy qui, même si elle commence à s'essouffler, continue de m'accrocher. Ici, les longueurs sont assez présentes et parfois on s'ennuie, mais la fin a relevé le tout et j'ai très très envie de lire le dernier tome du coup !


4/5
.....


Et vous, vous l'avez lu ?
Quel est votre avis ?


Si vous voulez découvrir ce livre audio via l'offre d'essai Amazon, 
N'hésitez pas à cliquer sur l'image de gauche, ou sur celle de droite si vous êtes déjà membre premium.