mardi 28 mars 2017

Le siècle, T3



1961. Les Allemands de l'Est ferment l'accès à Berlin-Ouest. La tension entre les États-Unis et l'Union soviétique s'exacerbe pour atteindre un point culminant l'année suivante avec la crise des missiles de Cuba. Le monde scindé en deux blocs se livre une guerre froide qui risque de devenir une guerre nucléaire. Confrontées à toutes les tragédies de la fin du XXe siècle, plusieurs familles, russe, allemande, américaine et anglaise, sont emportées dans le tumulte de ces immenses troubles sociaux, politiques et économiques. George Jakes dans le bus des Freedom Riders, Jasper Murray dans la jungle vietnamienne, Tania Dvorkine en Sibérie, Dave Williams et Walli Franck, rockers à Berlin ou San Francisco, vont se battre, trouver le chemin de l'amour et participer chacun à leur façon à la formidable révolution en marche.
Roman
1278 pages
(Lu en Audio)


** **
Plus
Les voix et l'ambiance du livre audio
L'histoire
Les personnages
L'émotion
Le voyage dans le passé

Moins 
Longueurs...

** **

(NO spoil)

Le tome 1 et le tome 2 avaient été un coup de coeur... 

... qu'en est-il du petit dernier ?

Ce tome 3 commence lentement, avec de nouveaux personnages de nouveau, et quand bien même ce gap perturbe au début, on s'y fait vite, comme dans le tome 2. Ici, on attaque direct sur la guerre froide, et comme on s'en doute, cela va différencier ce dernier tome des 2 précédents, au vu des "thèmes" différents. Ici, on va plonger dans des jeux politiques entre les USA et la RUSSIE, mais pas que : la culture hippie, la ségrégation noire, le mur de Berlin... tous ces sujets vont être abordés.

La conséquence ? Ce tome, bien qu'il soit super mega intéressant, sera un peu long sur les bords. Parfois, l'auteur aurait pu raccourcir, c'est certain. Et il est vrai qu'à un moment, j'ai commencé à vouloir que ça aille plus vite pour avancer. TOUTEFOIS, lorsque je suis arrivée à la fin, qui m'a accessoirement arraché plusieurs larmes, je n'ai pu qu'applaudir en mon for intérieur le génie de l'auteur : qu'il ait trouvé des mots aussi justes, une situation si parfaite, des scènes si émouvantes pour conclure, c'est juste ... WOW. 

J'ai pleuré... pas de tristesse, mais de joie d'avoir eu la chance de lire cette série. Les personnages m'ont touchée, les scènes m'ont émues, m'ont prises aux tripes et m'ont permis de comprendre énormément de choses de l'histoire que je n'avais pu qu'imaginer. Là, j'ai l'impression d'avoir vécu une partie de cette histoire, d'avoir connu ces gens, d'avoir ne serait-ce que perçu un brin de ce qu'a pu l'existence de ceux qui se sont battus pour nos droits. Car cette série ne fait pas que relater la guerre, elle nous parle de héros, d'hommes et de femmes qui ont combattu, pour eux certes, mais aussi pour nous. Elle parle de combattants pour les droits civiques des noirs, de combattantes pour les droits des femmes, de luttes pour nos droits sociaux, et j'en passe.

Cette série parle de guerre et d'injustices, certes, mais surtout d'humanité, d'amour et de sacrifices... et je crois que c'est pour ça que je l'aime tant.

En conclusion, un tome 3 moins bon que les 2 premiers à cause de nombreuses longueurs, MAIS dont la fin parfaite m'a rappelée à quel point cette série m'avait retournée et appris. Il s'agit là de notre histoire, parfaitement romancée et racontée, avec des personnages aussi vivants et réels que vous et moi, et qui vous prendra aux tripes, d'une façon ou d'une autre. C'est une série qui parle avant tout d'humanité, d'amour et de sacrifices. Pour votre culture ou pour votre divertissement, je conseille donc cette trilogie à tous et à toutes. À lire de toute urgence. En espérant qu'elle vous secoue autant que moi...


5/5
.....


Et vous, vous l'avez lu ?
Quel est votre avis ?

lundi 27 mars 2017

C'est lundi, Que lisez-vous ? #96

COUCOU !


On est lundi, donc je vous mets le petit résumé de mes lectures et visionnages de la semaine dernière, de celle en cours et de celle à venir :

---------------------------------

Livres (lus) 
+ Visionnages (série, dramas, mangas)
  
   




Lecture(s) en cours

  
   




Prochaine(s) lecture(s)


(Je ne sais pas)



Voilà pour moi. Et vous qu'avez-vous lu et que lisez-vous ?

Bonne semaine !!!

jeudi 23 mars 2017

Les âmes vagabondes






La Terre est envahie. L'humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Mélanie Stryder vient d'être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l'être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu'elle ne peut pas oublier. L'amour pourra-t-elle la sauver ?


Roman
829 pages
(Lu en Audio)





** **
Plus
Les voix et l'ambiance du livre audio
Personnages bien construits
Point de vue original de "l'envahisseur" et non de l'humain
Douceur de l'ouvrage

Moins
Un peu long
Manque d'action
Parfois, la romance pouvait être lourde
** **

Voici un roman que je comptais lire par curiosité.
N'ayant pas aimé Twilight au-delà du premier tome, je craignais un peu le résultat ici. Mais je me suis laissée convaincre par une amie, et m'y voilà !

Le début de l'ouvrage est un peu perturbant, car on ne comprend pas vraiment quelle est l'intrigue du livre, mais très vite on plonge dans l'univers spécial du roman. Car la particularité ici est qu'on est du point de vue de l'envahisseur, la méchante de l'histoire en gros, qui n'est pas méchante du tout pour le coup...

Sans spoiler, disons que ce point de vue a été une surprise pour moi. Je pensais qu'il changerait, mais non, l'auteur s'y est tenue. Et ce fut positif, selon moi. Sans ce point de vue inhabituel, je crois que le roman en aurait pâti. Car, il faut le dire, il ne s'y passe pas grand chose.

Le rythme lent et sans action est vraiment la plaie de ce roman, et pour toute autre histoire, je me serais sans doute ennuyée, mais pas ici... Pourquoi ? Pour deux raisons selon moi. Le fait que le personnage principal soit l'extra-terrestre est pour moi un gros gros plus. Ca apporte tout de suite un intérêt supplémentaire et une curiosité nouvelle à l'histoire, une vision différente et donc des attentes différentes. De plus, il faut le préciser, la narratrice audio est juste... GENIALE ! Entre les voix qu'elle imite à la perfection et la musique de fond qui est placée au bon moment pour illustrer l'ambiance, j'ai eu l'impression de voir un film, mais plus complet que ce qu'on voit d'ordinaire.

Ces points réunis, ce roman a très vite remonté dans mon estime. Car, finalement, même s'il ne s'y passe pas grand chose, on remarque vite autre chose. La romance n'est pas entièrement ce que l'on imagine (ok, parfois, la romance était lourde mais ça va) et j'ai aimé que l'auteur tienne compte d'un second paramètre que je ne citerai point pour ne pas spoiler. J'ai également apprécié la fin, qui même si elle est un peu expéditive, est assez logique, au final. Ici, ce n'est pas une histoire de gun and fire, de combats acharnés, mais de paix et d'amour, de pacifisme. Et dans ce sens, cet ouvrage est cohérent de bout en bout.

En conclusion, il s'agit ici d'un roman que je n'aurais pas spontanément lu, que je n'étais sans doute pas prédestinée à aimer à cause de son manque de rythme, d'action et de tension... et pourtant, je l'ai trouvé assez beau, juste et très doux. Ne le voyez pas comme une dystopie intense avec des combats et une rébellion, ce n'est pas du tout ça. C'est un roman d'émotion, qui, si vous supporter ces nombreuses longueurs et son manque de tension et d'action, vous fera sourire et vous donnera le sentiment final que tout est possible... si on aime suffisamment.


4/5
.....

Et vous, vous l'avez lu ?
Quel est votre avis ?

mardi 21 mars 2017

Le siècle, T2



Entre 1933 et 1949, des salles de bal de Buffalo aux chambres du Parlement anglais, de la bataille de Normandie au terrible Blitz, L'Hiver du monde entraîne le lecteur dans le tourbillon de la Seconde Guerre mondiale.

Dans La Chute des géants, cinq familles – américaine, russe, allemande, anglaise et galloise – se sont croisées, aimées et déchirées au rythme de la Première Guerre mondiale et de la Révolution russe. À l'aube des grands bouleversements politiques, sociaux et économiques de la seconde moitié du XXe siècle, ce sont désormais leurs enfants qui ont rendez-vous avec l'Histoire. 
Pouvant se lire indépendamment du premier tome, L'Hiver du monde raconte la vie de ces êtres au destin enchevêtré pour qui l'accession au pouvoir du IIIe Reich et les grands drames de la Seconde Guerre Mondiale changeront le cours de leur vie pour le meilleur comme pour le pire. 

Carla von Ulrich, née à Berlin d'un père allemand et d'une mère anglaise, va subir de plein fouet les affres du nazisme jusqu'à ce que, décidée à reprendre sa vie en main, elle entre en résistance... Les frères américains Woody et Chuck Dewar, chacun portant un lourd secret, empruntent deux voies différentes au moment de l'entrée en guerre des États-Unis, l'un s'engageant dans la politique à Washington, l'autre combattant dans la jungle des îles du Pacifique... Lloyd Williams, brillant étudiant et très engagé politiquement, à l'instar de ses parents, se porte volontaire pour combattre les fascistes durant la guerre civile espagnole, au prix de certains de ses idéaux... Daisy Peshkov, belle et ambitieuse jeune fille, s'éprend du mauvais garçon, le suffisant et lâche Boy Fitzherbert, avant de prendre conscience que le véritable amour n'est ni intéressé ni prévisible... Quant à Volodya, le cousin de Daisy, espion pour les renseignements russes, il va peu à peu remettre en question les agissements de son gouvernement au point que ses actes affecteront non seulement cette guerre, mais également la Guerre froide à venir.

Roman
1027 pages
(Lu en Audio)

** **
Plus
Les voix et l'ambiance du livre audio
L'histoire
Les personnages
L'émotion
Le voyage dans le passé

Moins 
Je vois pas...

** **

(Sans spoil, comme d'habitude)


La suite d'un tome 1 que j'avais adoré !

On commence ici un tome 2 tout aussi magistral que le 1er avec tout de même des personnages différents que dans le tome 1. Et même s'il nous manque au début, on s'attache si vite aux nouveaux (qui sont liés aux anciens, il faut le dire également) et on plonge avec joie dans cette nouvelle épopée, qui relate cette fois la 2e guerre mondiale ainsi que les bases de la future guerre froide, et cela de plusieurs points de vue !

Sans trop en dire, sachez que Ken FOLLETT est définitivement un de ces auteurs que je respecterai jusqu'au bout. Je ne sais pas comment il fait, mais TOUS ses personnages ont autant de vie que les autres : ils ont de la nuance, de la vie, de la crédibilité. Point notable, c'est valable aussi bien pour les personnages féminins que masculins, ce qui n'est pas gagné dans la littérature actuelle (qui même si elle évolue, a encore quelques lacunes sur le sujet...). Bref, KEN FOLLETT se débrouille pour que TOUT LE MONDE dans cet ouvrage ait une place, une vie, une vérité, une voix - méchants comme gentils. Et j'adore ça !

De plus, ce livre nous en apprend énormément sur l'histoire, ce qui n'est pas négligeable. Je persiste à penser que cette série devrait entrer dans le programme scolaire, car non seulement on apprend mais on prend plaisir et on entend des voix potentiellement inconnues jusque-là. Bien sûr, ce n'est pas exhaustif, mais l'effort est là et je pense qu'il est très difficile de faire mieux, à moins d'écrire 10.000 pages.

Dois-je rappeler que son style est GENIAL ? Bref, vous l'avez compris... j'ai ADORE ! Et cerise sur le gâteau, la fin, comme celle du tome 1, est... majestueuse, parfaite. Pas un cliffhanger, non, mais juste les bons mots, posés au bon moment.

En conclusion, un tome 2 tout aussi réussi que le tome 1. S'il y a eu des fausses notes, je ne les ai ni entendues ni lues et je réitère mon propos comme quoi Ken Follett est un génie et que cette série devrait être lue par tous. Le voyage dans l'histoire est magique et instructif, les personnages sont vrais, les batailles nous prennent aux tripes, les injustices tout autant que les belles choses. Et l'amour... l'amour est au centre de ce tout, ce tout que forme le monde. Je suis amoureuse de cette série !


5/5
.....


Et vous, vous l'avez lu ?
Quel est votre avis ?

lundi 20 mars 2017

C'est lundi, Que lisez-vous ? #95

COUCOU !


On est lundi, donc je vous mets le petit résumé de mes lectures et visionnages de la semaine dernière, de celle en cours et de celle à venir :

---------------------------------

Livres (lus) 
+ Visionnages (série, dramas, mangas)
  
   




Lecture(s) en cours

  
 




Prochaine(s) lecture(s)


(Je ne sais pas)



Voilà pour moi. Et vous qu'avez-vous lu et que lisez-vous ?

Bonne semaine !!!

jeudi 16 mars 2017

Hyperion, T1

Au 28° siècle, sur la planète Hypérion, les dangers s'amoncellent. Celui de la guerre avec l'approche de la flottes des Extros en perpétuel conflit avec l'Hégémonie. Celui du gritche, figure mythologique et meurtrière que révère l'Eglise des Templiers. Celui de l'ouverture des Tombeaux du Temps qui dérivent de l'avenir vers le passé à la rencontre d'une imprévisible catastrophe.
Dans l'espoir de sauver Hypérion et d'accomplir leurs destins suspendus, sept pèlerins se dirigent ensemble vers le sanctuaire du gritche. Il y a le père Lenar Hoyt, prêtre catholique, qui a vu l'enfer ; le colonel Kassad, dit le Boucher de Bressia, à la recherche d'un rêve ; Martin Silenus, le poète, qui a connu la Vieille Terre et perdu les mots ; Brawne Lamia, la belle détective, qui a aimé un John Keats synthétique : le Consul qui a régné sur Hypérion ; Sol Weintraub, l'érudit, dont la fille perd des années ; et le templier Het Masteen, qui garde ses secrets.
Autant d'énigmes, autant d'histoires, qu'ils choisissent de conter avant d'affronter les labyrinthes d'Hypérion. Autant de styles différents.


Roman
638 pages
(Lu en Audio)

** **
Plus
Ambiance du livre audio
La fin ouvre sur quelque chose d'intéressant
Quelques histoires sont prenantes

Moins
La structure de l'ouvrage : chaque personnage raconte son histoire à son tour
Le côté trop introductif de ce tome 1
Les longueurs

** **

J'ai débuté ce roman par devoir envers mon amour pour la SF : il s'agit d'un classique, et on parle de Dan Simmons, dont j'ai aimé plusieurs romans : L'échiquier du mal (coup de coeur), Illium et Olympos, pour ne citer qu'eux.

Toutefois, je dois avouer que j'ai été prise de court. Je n'ai pas lu le résumé, j'aurais peut-être dû, car ce roman est... en fait une grosse introduction. L'histoire n'y commence pas. On rencontre six personnages (ou 7, j'ai un doute?) qui se rencontrent en cherchant à percer le mystère de la fameuse planète Hyperion, et qui, sur le chemin, vont raconter comment ils en sont arrivés là, leurs histoires, en gros... durant tout le roman !

Oui, vous avez bien compris. Ce tome 1 n'est qu'une mise en perspective, et l'histoire ne commencera que dans le tome 2. Résultat : dans ce tome 1, à part deux personnages auxquels j'ai accrochés et dont l'histoire m'a captivée, les autres... eh bien, vu que je m'en fichais un peu, je me suis ennuyée pendant leur récit, qui a du coup représenté 75% de l'ouvrage.

Et c'est dommage. Car on parle de Dan Simmons. On parle d'un style irréprochable, d'un univers de SF complexe (parfois un peu trop...) et intéressant, d'une histoire qui a fait parler d'elle, qui n'a plus besoin de faire ses preuves, qui a priori demande d'aller plus loin... mais, malheureusement, il n'est pas certain que je poursuivre, car je me suis franchement ennuyée pendant cette lecture trop introductive. Et j'en suis tellement navrée.

En conclusion, voici un classique de SF dont je ne vous apprendrai rien de nouveau : Dan Simmons a une plume irréprochable, des univers qui font voyager et complexes, des personnages parfaitement construits. Mais, voilà, ce tome 1 est une grande introduction en cela qu'il ne fait que relater les origines des personnages principaux sans que l'histoire ne commence. Et comme je n'ai accroché qu'au tiers de la bande, je me suis ennuyée la grande majorité du temps. Il n'est pas donc pas sûr que je continue... :(


2/5
.....

Et vous, vous l'avez lu ?
Quel est votre avis ?