lundi 4 août 2014

L'Ange de la Nuit, T1




Type: Roman
CatégorieFantasy / Adulte / Action / 18+

Pages : 694.
Année: 2012.

Posté par: Iman.
Avis sur Goodreads.

Synopsis.


Le tueur parfait n'a pas d'amis, il n'a que des cibles.

Pour Durzo Blint, l'assassinat est un art et il est l'artiste le plus accompli de la cité, grâce à des talents secrets hérités de la nuit des temps.

Pour Azoth, survivre est une lutte de tous les instants. Le petit rat de la guilde a appris à juger les gens d'un seul coup d'œil et à prendre des risques - comme proposer à Durzo Blint de devenir son apprenti.

Mais pour être accepté, il doit commencer pas abandonner son ancienne vie, changer d'identité, aborder un monde d'intrigues politiques, d'effroyable dangers et de magies étranges, et sacrifier ce qui lui est le plus précieux...



Mon Avis.

Le début m'a beaucoup plu. On est directement plongé dans l'action, on découvre très vite le quotidien d'Azoth, ce petit garçon miséreux qui rêve de changer de vie, ainsi que ses deux meilleurs amis : Jarl et Poupée. 

On est happé par le rythme, la fluidité du style (je dirais même plus, la perfection du style: simple, poignant, clair, jamais lourd!), l'humour noir de l'auteur et la profondeur de l'histoire jusqu'à ce qu'Azoth se fasse accepter par son prochain maître, Durzo Blint. 

Je tiens à préciser également que jusque-là, l'univers peint était noir, très cru. Il m'arrivait de faire des grimaces de dégoût en lisant, ce qui ne m'arrive pas souvent. Alors avis aux lecteurs aguerris, ce n'est pas une lecture facile au début !

Après cette première phase par contre, on rentre dans l'apprentissage du jeune homme (qui change alors de nom pour Kylar) et la lecture devient moins "dark", sans doute parce qu'on évolue désormais dans un monde un peu plus adulte. 

Cette seconde phase m'a moins plu par contre. Beaucoup de "mou", de longueurs, de passages sur des personnages dont je ne savais rien, moins d'attachement. J'ai été "perdue" pendant un bon moment, je confondais même parfois certains personnages, je n'arrivais pas du tout à m'y attacher. Faut dire qu'il y en avait beaucoup !

Passé les trois-quarts du livre par contre, l'action était de retour et j'ai été emportée ! Tout s'est bien goupillé jusqu'à la fin. L'humour noir était présent (oui, oui, j'ai rigolé par moments!), les "cadavreux" ou "deader" aussi (comprenez les cibles des pisse-culotte, ou assassins de première classe), la petite histoire d'amour n'était jamais omniprésente, le style fluide m'a bercée jusqu'à la dernière ligne. 

Je ne pensais pas aimer ce genre de livres, eh bien si ! Il ne m'a manqué que trois choses : 
- Le trop-plein de points de vue / personnages à suivre. 
- Le coup de mou au tiers du livre environ.
- Je n'ai pas réussi du tout à m'attacher aux personnages, même au principal :-( 

Cela dit, ce livre est techniquement impeccable et même si je n'ai pas su m'attacher aux personnages, la fin laisse supposer que la suite sera intéressante au niveau de l'évolution des personnages. Je suis curieuse, je vais m'essayer au T2 :-) 



Conclusion.

Le meilleur qualificatif pour ce livre est "Fun and Furious". Il nous plonge dans un univers un peu dark au départ, où l'action et l'humour noir sont les maitres mots. L'histoire est bien construite - même si peu originale, la fin laisse penser que la suite sera intéressante. Il est juste dommage que la multitude de points de vue m'ait parfois perdue, et que je n'ai pas accroché plus que ça aux personnages.




Ma note : 4/5


J'ai aimé !



Citations.  


Azoth.
" L'homme dégingandé se retourna et parla d'une voix lente, brisée : 
-- J'ai tué six hommes ce soir. Tu tiens vraiment à être le septième ? 
Azoth comprit peu à peu ce qui se passait. Le grand était Durzo Blint, un pisse-culotte. Les pisse-culottes étaient aux assassins ce que les tigres étaient aux chatons et Durzo était sans contexte le meilleur. Comme le disait le chef de la guilde d'Azoth, c'était une personne avec qui on ne se disputait pas longtemps. 
Et j'ai cru que ce type était gentil ? 


  Kylar.
Kylar déambula dans les rues en chacelant comme un ivrogne. Il y avait un problème. Il ayrait dû éprouver quelque chose, mais il était vide. Le sang qui couvrait ses paumes semblait provenir d'une blessure de l'âme. Le liquide écarlate séchait et devenait poisseux, son éclat rouge vif virait au vrun, sauf à l'intérieur de ses poings serrés. Kylar cachait ses mains. Il cachait le sang. Il se cachait lui-même. 

Challenge ! 
15 sagas en 2 ans.
https://images-blogger-opensocial.googleusercontent.com/gadgets/proxy?url=http%3A%2F%2F1.bp.blogspot.com%2F-HQuv-ndDr70%2FU7nFqd8hORI%2FAAAAAAAAA2c%2FigFPLBnGx3I%2Fs1600%2Fterminer%2B15%2Bs%25C3%25A9ries%2Bde%2Blivress.png&container=blogger&gadget=a&rewriteMime=image%2F*

4 commentaires:

  1. ah cette série est dans mes envies depuis un moment

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, tu fais bien. Alors, ce T1 même si pas super immersif, mais la suite est beaucoup beaucoup mieux !!! Le T2 est même... wow ! La chronique arrive bientôt ^^ Je crois même que je vais faire une vidéo à mon retour de vacs pour cette série. Elle est top !

      Supprimer
  2. J'avais adoré ce premier tome, à tel point que j'avais enchaîné directement sur le tome 2, puis sur le tome 3. Oui je me suis fait la trilogie en trois jours... L'Ange de la Nuit reste une de mes trilogies fantasy préférées !!
    Par contre je préfère les couvertures des grands formats qui rendent mieux compte de cette ambiance très sombre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tellement d'accord avec toi ! Une super trilogie ! Le Tome 2 reste mon plus gros coup de coeur de l'année 2014 ! :D

      Supprimer

Merci d'avance de votre passage ici et de vos commentaires ♥